Gas chromatograph revival

Hackerspace à Nanterre

Gas chromatograph revival

Nous avons été rejoint depuis peu par un hacker physicien de formation et habitué à manipuler de nombreux équipements de laboratoire. Ce dernier a repéré quelques spécimens de machines intéressantes en visitant le labo et notamment deux chromatographes en phase gazeuse que nous avions récupérés lors d’une précédente mission en région parisienne. Nous avons donc décidé de démarrer l’une de ces machines, pour savoir si elle fonctionne et pour euh…. le fun quoi 🙂

Ces deux appareils nécessitant des gaz particuliers tels que l’hydrogène et l’hélium pour fonctionner, nous avons du faire un petit montage particulièrement adapté. Heureusement, notre labo est relativement plein de ressources et nous avons réussi a rassembler les quelques éléments nécessaires au montage en peu de temps.



Une fois la bouteille couplée au chromatographe, il a accepté de commencer sa séquence d’auto-test. Il nous a alors insulté copieusement car le circuit de l’échantillon n’était pas complet.

Quelques dizaines de minutes de patience plus tard, le circuit est fonctionnel et l’hélium le traverse de part en part. La machine accepte donc de finir sa séquence de boot et nous gratifie d’un message plutôt provocateur…

Après nous être battus pour refaire tomber en marche l’ordinateur associé (vous savez, les « OS » qui redémarrent 3 fois parce que l’on a osé changer le clavier la souris et l’écran…) et connecté l’engin à l’aide de cables GPIB que nous avions sur l’étagère, nous avons pu accéder à l’interface de mesure.

Voilà, encore un peu de nettoyage, et ce superbe équipement sera installé en zone chimie… ou sur notre boutique ebay… avis aux amateurs 😉