Electrolab Il faut utiliser les choses comme elles doivent etre utilisees… ou pas !

2juin/14Off

Raising our sun

Posted by Eric

Notre parking (également appelé zone de "remise en forme") souffre singulièrement d'un déficit d'éclairage. En dépit de plusieurs interventions pour mettre en place des luminaires en quantité suffisante, on a jusqu'à présent, beaucoup joué de malchance.
Les spots premiers prix – mis en place il y a dix-huit mois – ont plusieurs inconvénients : ils ne sont pas vraiment étanches, ne sont pas adaptés au branchement d'un câble de forte section, et évacuent très mal la chaleur des lampes halogènes. Si de surcroît on ne fait pas l'effort de payer 8 EUR pour une ampoule crayon de marque, le changement d'ampoule peut se planifier tous les dix jours! Sans compter qu'il faut grimper à chaque fois en haut de l'échelle pour changer ces &#$ù%¤¿ d'ampoules.

 

Pas mieux
L’effort d’acquérir pour les projecteurs du parking des ampoules de marque est donc consenti. Mais c'est peine perdue : les tares intrinsèques des luminaires font que les filaments de tungstène ont certes une durée de vie accrue, mais qui n'est toujours pas en rapport avec ce qui est écrit sur l'emballage! À un moment donné, on se dit qu'à part investir dans des luminaires sérieux, il n'y point de solution valable. En effet, ces derniers temps, les déchargements de camions se faisaient la plupart du temps en éclairant la scène à l'aide des phares des voitures présentes. Cette obscurité chronique de notre parking devient pénible à la longue.

 

Led it be
L'éclairage à leds, c'est moderne et performant, c'est ce qu'il nous faut. Mais comme toujours, il y'a les produits d'appel à prix très attrayants, et les produits « pro » qui restent diablement coûteux. Vu la taille du parking, l'éclairer en son intégralité requiert au bas mot cinq ou six projecteurs à leds de 100W. En effet, outre le fait de servir à garer des véhicules, bon nombre d'expérimentations hors normes s'effectuent à l'extérieur sur ledit parking, dès que les températures extérieures le permettent. La découpe de bois, le lavage d'objets à grandes eaux, le primo-nettoyage de moquettes, les essais de fonderie mais aussi la tentative (avortée) de nettoyer un filtre d'aspirateur sont des travaux qui, s'ils sont effectués le soir en semaine, requièrent un éclairage conséquent. Juste un petit aparté concernant le nettoyage du filtre d’aspirateur complètement bouché : au premier coup de soufflette d'air comprimé tout est devenu blanc et la poussière ultrafine ne retombait pas! Conséquence : deux heures de lavage au karcher des murs, sol et véhicules pour que 200m² de parking retrouvent un aspect acceptable. Mieux vaut remplacer le filtre colmaté par un exemplaire neuf :)

 

Yello summertime
En conséquence, pour éclairer brillamment à l'aide de projecteurs à leds de qualité ces expérimentations réussies et ces échecs peu avouables, il faut compter environ 2 000 EUR de luminaires. Vu comme cela, l'éclairage à leds n'est peut être pas une idée aussi lumineuse que cela. Les lampes de poche – certes rechargeables – ne sont pas prêtes d’être rangées !
C'est à ce moment précis qu'un membre de l’association se manifeste en indiquant qu'il lui est possible de récupérer immédiatement un lampadaire d’extérieur neuf au sodium si le transport de l’objet est organisé dans la journée. En effet, ses dimensions et poids interdisaient tout déplacement via les transports en commun. L'ampoule requise est approvisionnée, ce qui permit de procéder à l’installation du luminaire : ça y est, nous avons notre soleil !

Raising_our_sun_698

 

Ce projecteur éclaire à lui seul la moitié du parking. Les anciens luminaires au sodium encore fixés aux murs du bâtiment longeant le parking sont également en cours de restauration : le nettoyage des gamelles et des réflecteurs, la mise en place de nouvelles douilles en céramique, le remplacement des ballasts et l'acquisition d'ampoules au sodium de 150W est en cours. On espère qu'avant l'été, l'ensemble du parking sera dignement éclairé à l'aide de luminaires de qualité, inondant de leur halo jaune typique notre parking qui si souvent nous sert de zone de travail pour expérimentations spéciales.

 
Raising_our_sun_781
 

La production en série, ce n’est pas ici
L’Électrolab est un lieu de création particulièrement adapté à la conception et réalisation d’objets ou dispositifs spéciaux en un seul exemplaire à fins de prototypage ou pour un usage très spécifique. En effet, une large palette d’outils, d’équipement ainsi qu’un peu de stock de produits semi-finis permet très vite de passer de l’idée à la réalisation.
A contrario, la réalisation d’objets en série cadre mal avec les moyens disponibles car cela bloque pour de longues heures les outils et équipements – souvent disponibles en un seul exemplaire – qu’il convient de partager entre tous les membres. Pour que la disponibilité des équipements du lab reste maximale, les membres sont vivement encouragés à externaliser toute production en série.
Ce mode de fonctionnement qui promeut l'exemplaire unique plutôt que la série va se développer au gré de l’accroissement du nombre de membres. Si quelques outils et équipements sont effectivement disponibles en plusieurs exemplaires au lab, privilégier la diversité plutôt que le nombre d’outils identiques reste le maître mot. Cela va de pair avec le fait que bon nombre de membres investissent à titre personnel dans l’acquisition d’outils classiques ou exotiques, qu’ils amènent sur place occasionnellement, venant ainsi compléter efficacement l’équipement natif du lab.

 

Oh eau !
Le projet décrit ci-après est typiquement dans la veine du prototypage rapide précédemment évoqué. L’Électrolab a déjà conçu l’année dernière un prototype de distributeur de médicaments qui est régulièrement utilisé par celui pour qui il est destiné. Distribuer automatiquement des pilules, c’est bien, mais pour les avaler, encore faut-il pouvoir boire un peu d’eau. Si jusqu'à présent, c’était une simple paille longue qui était mise en oeuvre, l’utilisateur a demandé de disposer d’une paille électrique !
Concevoir un tel objet est tout à fait dans les cordes de l’Électrolab. Après sélection du matériel déjà disponible au lab et approvisionnement des éléments manquants, il aura fallu à peine une journée pour réaliser ce premier prototype. Il s’agit en fait d’une simple pompe miniature pour liquides montée dans un boitier électrique du commerce. On ajoute à cela une alimentation secteur basse tension récupérée, trois mètres de tuyau silicone maintenus par un col de cygne pour micro et la fabrication d’une pédale supplémentaire, grâce à un jeu de construction pour enfants. Pour mettre en œuvre la paille électrique, il suffit de plonger le tuyau « aspiration » dans une bouteille d’eau ou de boisson quelconque. Le tuyau « refoulement » est placé près de la tête de l’utilisateur : il peut ainsi en attraper l’extrémité avec la bouche. La paille électrique se met à fonctionner dès que l’on appuie sur la pédale ad-hoc. Dès que l’on relâche cette dernière, l’écoulement s’interrompt.
À noter que le système ne nécessite aucun amorçage manuel : la pompe sélectionnée est auto aspirante, ce qui simplifie grandement la mise en œuvre de l’objet par les aidants.

Paille_électrique_761 Paille_électrique_759

Dès le prototype réalisé, il a été possible d’effectuer un essai au domicile de l’utilisateur. La paille électrique a immédiatement été opérationnelle, même si dans cette première version, le débit a été jugé un peu trop faible. Qu’à cela ne tienne : dans les prochaines semaines, on prévoira la réalisation d’une version plus performante. Mais d’ores et déjà, ce petit appareil simplissime facilite l’hydratation à la demande d’une personne à mobilité réduite.

9mai/14Off

Signature de bail : OK !

Posted by jnat

Après quelques mois d'attente, et un léger retard, nous avons enfin signé le bail avec le propriétaire du bâtiment !
C'est donc avec un grand plaisir que nous pouvons annoncer disposer de 1500m² d'espace vierge pour y installer les nouvelles salles du Lab V2.
L'ouverture au plus grand nombre devient jour après jour une réalité.

elab-zprojet-vide

Le départ du précédent locataire s'effectue progressivement et 400m² ont déjà été déblayés.
Cet espace sera à terme découpé en plusieurs zones :

  • La zone projets sur 150m² (soit l'équivalent de la totalité du lab V1)
  • Les salles blanches et grises
  • La salle Chimie/PCB

L'espace que nous avions débloqué il y a quelques mois, servant actuellement de zone projet temporaire, pourra être réaménagé comme prévu en salles de formation/Workshops ouvertes au public.
Nous pouvons désormais entamer la nouvelle phase de travaux :

  • Le sol, bien que de meilleure conservation que celui des espaces précédents, nécessite un gros coup de ponceuse, quelques bouchages et un petit traitement de surface.
  • La répartition des murs des extensions est différente de l'actuelle, nous devrons donc revêtir nos costumes de maçons et monter quelques murs d'agglos.
  • La peinture des plafonds et des murs va nécessiter la dépose des néons et des câbles déjà en place.
  • Installation de l'électricité, du réseau, et enfin, du mobilier et des machines.

Bien sur, tous les travaux seront effectués par des membres bénévoles, sur leur temps libre, et nous tenons à les remercier ici.
Nous souhaitons aussi remettre en avant notre campagne d'appel aux dons sur http://donate.electrolab.fr/ car, même si nous n'y avons que peu fait allusion ces derniers temps, elle reste notre principale source de revenus.
Grâce a votre générosité nous pourrons acheter des sacs de béton, de la peinture, des portes, des revêtements pour les sols ...
Tant de choses sans lesquelles le Lab ne pourrait jamais devenir l'un des plus grands et agréables Hackerspaces de France.

Remplis sous: Debriefings, News Commentaires
11mar/14Off

Move your lobby

Posted by Eric

Après les travaux d'aménagement provisoires d'une salle projets/workshops, le week-end dernier a été l'occasion de mener une opération différente mais complémentaire aux travaux de construction. Le lab ayant des moyens très modestes, la récupération d'objets et de matériels a toujours été une activité essentielle de l'Électrolab. Au gré des différentes opportunités, les membres ont pu se forger une petite expérience dans l'organisation logistique de telles actions de récupération. Ce qui fait que même une « opex » d'envergure – telle celle du week-end dernier – qui s'est déroulée sur soixante heures non-stop et a mobilisé plus de trente membres, se prépare désormais avec sérénité en une bonne semaine.
Et le jeu en valait la chandelle, puisque 150 m³ de mobilier de bureau et de matériels en bon état ont été récupérés. Du hall d’entrée au sous-sol, en passant par les bureaux et les coins repas, tout, absolument tout se devait d'être évacué des 1 000 m² de surface utile, laissés libres par une entreprise en cours de déménagement.

Petit aperçu des meubles et matériels récupérés Petit aperçu des meubles et matériels récupérés

 

Créa-tifs
Pour compléter le rose du sol, dont il reste encore de grandes surfaces à rénover, les nouveaux meubles de l’'Électrolab récupérés le week-end dernier, sont de couleur gris clair avec des touches de violet, ce qui paraît-il stimule la créativité. Cela étant, si les liserés des meubles avaient été de couleur vert pomme ou orangé, on n’aurait pour autant pas refusé de les récupérer ;) . Toujours est-il que cette opération de récupération menée tambour battant, permet de doter l'ensemble du lab 2.0 d'un mobilier moderne tout à fait dans l'air du temps. Les participants de cette grande transhumance peuvent être satisfaits du résultat obtenu grâce à leur engagement. Certains n'ont pas ménagés leurs efforts et auront besoin de la semaine pour récupérer!  Peut-être que dix personnes supplémentaires impliquées dans cette opération auraient permis de solliciter un peu moins les organismes les plus engagés. Mais ce n'est que partie remise pour celles et ceux qui n'ont pu se rendre disponible. Car la bonne volonté des membres est à nouveau sollicitée : les inscriptions pour les travaux des samedi 15 et dimanche 16 mars sont d'ores et déjà ouvertes.

Les projets actuels
Bon nombre des articles de ce blog font référence à l’organisation, l’aménagement et au développement du lab en présentant l’activité générale et les faits majeurs des derniers jours. En ce moment (et pour très longtemps encore), LE projet qui implique tous les membres, c’est la construction de l’Électrolab 2.0 très régulièrement évoqué ici. Bien que cet objectif soit ambitieux et donc consommateur de temps, les membres mènent concomitamment à cette activité phare, de petits ou grands projets personnels. Nous n’en citerons que deux, débutés cette année : la fonderie  et les matériaux supraconducteurs. La liste « complète » – à défaut d’être exhaustive – se trouve ici. Aujourd’hui, pour ces deux projets comme pour tant d’autres, leur réalisation se fait avec des moyens relativement modestes. Mais leurs concepteurs savent que ce n’est qu’une question de temps. Les moyens accrus que l’association mettra à leur disposition dans les prochains mois – grâce l’extension des locaux – stimule dès à présent leur créativité et leur ambition. Quand un jour de semaine, à une heure du matin, l’atelier mécanique est bondé, car des membres tournent, fraisent, usinent, percent et assemblent des pièces simultanément, il n'est pas difficile de se convaincre que l’agrandissement des locaux sera véritablement salutaire pour satisfaire tous ces bricoleurs.

Les visiteurs (du mardi)
Que l’on soit débutant ou expérimenté, il y a à l’Électrolab, matière à se divertir dans divers domaines techniques et à rencontrer des personnes ayant des centres intérêts similaires. Toutefois, ce blog, la mailing-list, les comptes-rendus de projet et les articles thématiques présents sur le wiki ne sont représentatifs que d’une part minime de l’activité réelle. À ses débuts comme aujourd’hui encore, le lab se vit plus qu’il ne se lit. Et seule une visite des lieux vous permettra d’apprécier la véracité de cette adage. Les visites sont organisées le mardi soir, sur inscription exclusivement, et il y a une liste d’attente. Si cela vous intéresse de nous rencontrer, manifestez-vous comme expliqué sur la page contact

3mar/14Off

Concrete and gray (patching)

Posted by Eric

Après un premier week-end de travaux de rénovation du sol de la future zone Workshop (décrit dans l'article précédent) les impatients du lab ont terminé les action d'enlèvement du rose pendant les jours de semaine ! Ce qui fait que ce samedi, un dernier nettoyage et la réalisation du ragréage se sont concrétisés en une seule journée.

La bonne technique
L'Internet étant notre dieu à tous, il nous a expliqué comment réparer notre sol béton un peu cabossé.
La méthode est décrite ici, elle a simplement été appliqué à l'ensemble de la surface à rénover :)

Les nouveaux métiers
Comme d'usage, le travail en équipe requiert méthode et synchronisme, et les travaux de rénovation de sol en sont un bon exemple. Orchestré par un maître de cérémonie, l'ensemble des corps de métiers s'organise comme suit. Pendant que des maîtres mouilleurs humidifient le sol avec parcimonie, suivi des enduiseurs de sous-couche, deux équipes de préparateurs experts - oeuvrant alternativement - optimisent le mélange des ingrédients de l'enduit de ragréage. Dès la mixture préparée, des artisans couleurs la répandent judicieusement au sol, immédiatement suivis par les racleurs en charge d'assurer un épandage homogène de la matière. Enfin, entrent en scène les lisseurs qui, de leurs poignets agiles, aplanissent le produit fluide en exploitant avec justesse sa thixotropie naturelle. Il convient d'égaliser la surface afin qu'elle devienne la plus plate possible, sans mont ni vallée. Et ce ballet post-numérique se poursuit jusqu'à ce que l'ensemble de la surface soit recouvert de son nouveau revêtement. Nous vous livrons ici quelques images de ce spectacle saisissant.

Régréage zone workshop : lissage et dépose de sous-couche Régréage zone workshop : vérification de la fluidité du mélange
Régréage zone workshop : coulage du matériau Ragréage zone workshop : lissage
Que dalle !
Le lab a récupéré en début d'année une bonne quantité de dalles de moquette d'occasion. Comme toujours dans ces cas, il y a du bon et du moins bon et plusieurs personnes se sont affairés à les trier selon leur état de fraîcheur. De plus, certaines palettes ont séjourné à l'extérieur, il convient d'en étaler les dalles pour les faire sécher un peu.

Coup double
Après cinq week-ends de travaux, l'Électrolab a atteint la version 1.1 du projet d'agrandissement et peut désormais mettre à disposition de ses membres une nouvelle zone provisoire d'environ 150m², d'ailleurs en grande partie agencée de moquette ignifugée de récupération, en bon état et très agréable à fouler. Cet espace, immédiatement utilisable, est employé pour mener alternativement des projets ET des workshops (formations). Pour le moment, seul l'éclairage est opérationnel mais l'ajout provisoire de réseau et de quelques prises électriques peut être réalisé à très brève échéance et ne devrait pas poser de problème particulier. L'installation définitive de ces réseaux dans les cloisons et au plafond est envisagée ultérieurement, car l'infrastructure amont doit également être réorganisée en conséquence.

P1000643 P1000644
P1000649 P1000650
Le repos du guerrier
Que ce soit pour la bataille du rose ou toute autre action, les organismes ont besoin de recharger les batteries. Pour cela, une équipe de deux ou trois personnes est dédiée à la préparation des repas. Ce week-end, il y avait par exemple, quiche lorraine, cake salé aux olives et lardons, tarte tatin,…

P1000637 P1000638
Ce n'est qu'un début
Sur le plan de masse complet de l'Électrolab 2.0, les nouvelles surfaces aujourd'hui mises à disposition serviront à terme à agrandir l'actuelle zone électronique et créer la zone workshop définitive. Mais avant d'en arriver là, des travaux lourds sont encore requis dans ce nouvel espace, notamment la mise en place de l'isolation des murs. Le fait que ces travaux auront lieu le week-end permet en principe de garder la zone utilisable pendant les soirs d'ouverture de semaine.
Les membres participant aux travaux peuvent être satisfaits du travail accompli, car le résultat est fort honorable. Et la bataille du rose requise pour en arriver à ce stade nécessita un engagement significatif. Toutefois, la mise à disposition provisoire de cette annexe n'est qu'une modeste portion du projet Électrolab 2.0. Même avec un rythme soutenu, il y a encore plus d'un an de travaux et le besoin d'investissement de l'ensemble des membres n'en est que plus évident. Les inscriptions aux prochaines actions sont, bien entendu ouvertes, notamment pour l'opération spéciale prévue le week-end prochain, les 7, 8 et 9 mars.
De même pour vous fidèle lecteur, si notre projet reçoit votre soutien, n'hésitez pas à concrétiser l'attention que vous nous portez par un don et/ou nous informer de l'opportunité de récupérer des matériaux ou matériels en bon état qui ne servent plus.

26fév/14Off

Grind tales

Posted by Eric

Une partie du sol des locaux supplémentaires de l’Électrolab est malheureusement si dégradé qu’il requiert une véritable action de rénovation. Ce type de chantier appelé «bataille du rose » a déjà eu lieu il y a trois ans dans l’actuelle zone « électronique ». Une partie de la nouvelle emprise du Lab présente un état de surface similaire à celle sur laquelle il avait fallu intervenir par le passé. Mais si on pouvait s’abstenir de faire, ce ne serait pas de refus. En effet, les plus anciens du Lab ne voulaient plus faire de bataille du rose, tant cette couleur - fort jolie au demeurant - a colorisé leurs esprits, leurs vêtements et outils lors d'un week-end mémorable de décembre 2010.

Au nom du rose
Le principal problème de ce revêtement de sol dont nous aimerions nous débarrasser est qu'il est comme vitrifié, d’une dureté si élevée qu’un burin rebondit dessus, et qui ne se laisse pas attaquer par des meules professionnelles en carbure de tungstène. Pour couronner le tout, il est réfractaire et donc insensible au feu. Certaines zones ont également incorporé au béton des couches de carton également vitrifié qu'il convient d'attaquer au perforateur.

IMG_0328IMG_0330IMG_0336

 

Le particularisme de notre chantier est tel que même aucun des professionnels de la rénovation consultés il y a trois ans n’avait de réponse claire à notre problème. Il est impossible de proposer une bonne méthode a priori. La seule solution c’est d’essayer pour valider ou décliner. C’est dire s’il aura fallu se creuser les méninges jusqu’au rachis pour mettre au point la méthode spécifique de burino-carbo-meulo-brosso-lavo-ragréo-cirage.

La bataille du rose fait donc oh joie ! – son comeback. Mais en version 2.0 cette fois-ci. Ce qui change ? Ben on sait à quoi s'attendre (ahem !). Cette fois-ci on retente le coup avec bien plus de sérénité et avec du matériel lourd encore plus performant avec lequel l'effort global sera grandement diminué par rapport au passé.

Mais comment?
Si, de haute lutte, les membres de l’Électrolab ont finalement réussi à mettre au point une méthode de rénovation acceptable pour leur sol dégradé, personne n’a jamais compris quel concentré de couleurs et de produits inconnus a pu se combiner avec le temps pour engendrer un tel amalgame aux propriétés si particulières, rendant la remise en état fort délicate. Quoi qu'il en soit, la meilleure méthode que nous ayons trouvé pour traiter le sol utilise une quantité non négligeable d'huile de coude !

pendant_ce_temps

Tapis rose
En un seul WE, environ les trois cinquièmes de la surface Workshop à été décapée de son rose sombre. Mais par endroits, il y a aussi du bleu, du vert et même du jaune. Les travaux sont certes longs et engageants, mais ce n’est pas l’enfer des temps héroïques, où la poussière dégagée obligeait à s'engoncer dans des combinaisons spéciales. Encore quelques WE et on sera fin prêt pour dérouler la moquette rose bleue en zone Workshop. Mais il faut bien passer par cette phase un peu pénible – gagner la bataille du rose – pour  créer de nouveaux locaux agréables et fonctionnels. Et même si les actions de rénovation de sol sont très éloignés des objectifs de l'association, les connaissances acquises dans ce domaine par la force des choses, vont certainement être utiles pour d'autres besoins.

IMG_0326

Oui mais ensuite ?
Maintenant que le sol est dépollué,  nous pouvons passer une couche de ré-agréage pour obtenir une belle dalle lisse et faire disparaître les blessures dues aux perforateurs utilisés massivement.
Enfin, nous recouvrirons le sol de moquette ce qui permettra ainsi d'utiliser la zone au plus vite pour en faire un espace "projets" tant attendu pour palier à l'importante fréquentation du lab depuis ces six derniers mois.

 

Remplis sous: Build Up, News Commentaires
12fév/14Off

First wall down

Posted by Clement

Comme annoncé précédemment, il y a désormais week-end de travaux chaque semaine au lab : il faut bien ça pour concrétiser le projet de lab v2 ! Le week-end passé fut néanmoins spécial pour nous tous, puisque nous avons abattu le premier mur, et ainsi doublé la surface du lab ! Bon, cette zone n'est pas complètement utilisable encore, mais on y travaille (et cette fois, on ne fera pas une seconde guerre du rose).

MurTombé
Note pour les collectionneurs : les gravats sont en vente, n'hésitez pas ! ;)

Vous me direz "les finitions sont dégueulasses !", mais sachez que cela fait partie du plan, soigneusement établi chaque semaine en réunion préparatoire. Par souci d'économie, on ne louera la disqueuse appropriée (pour faire une découpe de mur droite) que plus tard, pour exploiter à fond le temps de location. Sauf si, bien entendu, un membre en a une à prêter/donner, ou si quelqu'un repère une bonne occase, auquel cas le lab s'équiperait.
De manière générale, tout bon plan, toute astuce et toute aide est bonne à prendre pour mener à bien le projet. Nous sommes à la recherche d'un grand nombre de choses, listées sur le wiki. Cette liste est en constante évolution, et dans tous les cas, les administrateurs du lab sont à disposition pour étudier vos suggestions.

Moi aussi j'en veux !
Ne soyez pas trop tristes si vous avez raté cette occasion en or de mettre des grands coups de masse dans des murs bien solides pour vous défouler contribuer à cette belle et noble tâche d'aménagement intérieur : il y a au total pas loin de cent (100) mètres de mur à tomber pour la v2.
Tous les membres (et sympathisants) sont cordialement invités à prendre part aux réjouissances. Vous pouvez vous inscrire aux prochains week ends de travaux sur le wiki (et notamment, ceux du weekend prochain).
Il est par ailleurs tout à fait possible (et souhaitable) de soutenir l'effort par des dons en espères sonnantes et trébuchantes, dont il sera fait le meilleur usage.

Afin de pouvoir travailler sereinement sur ce mur, plusieurs chantiers connexes ont été menés à bien pendant le weekend. En particulier, citons l'installation de racks à palette récemment acquis lors d'une vente aux enchères, permettant d'entreposer (temporairement) une partie du matériel de l'association destiné à équiper le lab v2.

RackAvant Ohhhh tout plein de vide à remplir !

RackApres
La nature ayant horreur du vide... qu'y a-t-il sous ces films noirs ? surpriiiise !

Histoire d'isoler la zone nouvellement conquise, nous avons construit un ensemble de cloisons mobiles, temporaires. En effet, les locataires qui occupaient le reste du sous-sol sont encore en train de déménager... l'intégralité du sous-sol étant disponible dans les prochaines semaines.

CloisonTemporaire

Fiers comme tout de leur oeuvre - et il y a de quoi !

Tout ça pour faire quoi ?
Au final, à l'issue de ce week-end de travaux très rempli, le lab sera en mesure très prochainement de mettre en service une nouvelle zone. Elle sera temporairement utilisée comme zone projet et formations : les deux choses qui étaient les plus délicates dans la configuration lab v1 !

Signalons qu'une partie de l'espace temporaire mis en service sera loué à une startup, très pressée de disposer d'espace pour construire son prototype. Cela a plusieurs avantages : cela permet à cette entreprise de se développer en bénéficiant de l'environnement du lab, et cela permet au lab de mettre du beurre dans les épinards et des parpaings aux bons endroits. A terme, ce sont deux box de 40m² privatifs qui seront loués au mois à des startups, assortis d'un espace de coworking.

Cadeau bonus
Last but not least: les diverses opérations de récupération de matériel en cours se poursuivent. Ce week-end, nous avons rentré un nouveau tour, qui par rapport au matériel existant, a l'avantage de permettre la réalisation de filetages. Il nécessite quelques réparations pour être complètement opérationnel, mais déjà en l'état, il complète à merveille le parc existant. Le nouveau kit de roulage (l'accessoire indispensable pour déplacer de telles machines outils), également acquis lors d'une vente aux enchères, a fait que cette opération... ben... s'est passée comme sur des roulettes.

NouveauTour

Pressés de le rentrer ! L'averse de grêle quelques temps auparavant doit aider...

Quand on pense qu'on fait des travaux tous les weekends au lab... heureusement qu'on travaille en équipe, "seulement" un weekend sur trois !

Au final, l'organisation mise en place et la motivation des membres prenant part aux week-end de travaux permettent manifestement d'avancer à grande vitesse. Le seul facteur limitant risque à moyen terme d'être les finances du lab, qui réalise tous ces travaux grâce à vos dons (à défaut de soutien public).

En bref, maintenant que les choses sérieuses ont vraiment commencé, il est grand temps de relancer notre campagne de financement participatif. Sachez également que notre objectif à terme est que la structure vive principalement du fait que les membres adhérents sont en nombre suffisant : pensez à renouveler votre adhésion, ou à en prendre une !

6fév/14Off

Drill collection

Posted by Eric

Le lab continue bon an mal an d'acquérir des machines-outils. Certes, toutes ne sont pas encore en service car il faut leur trouver une place adaptée. D'autres ont besoin d'une maintenance approfondie ou de consommables avant de pouvoir être mis en service. Avec les nouveaux locaux qui se profilent, ces machines -  une fois réparées par les membres - seront rapidement utilisées pour créer des pièces mécaniques en acier, non-ferreux, métaux nobles de construction et plastiques.

En prévision de la mise en service de ces équipements supplémentaires, le lab est toujours à l'affût de bonnes opportunités en matière d'outils spécifiques. L'occasion s'est présentée récemment d'acquérir un lot de forêts machine neufs, en emballage individuels pour la plupart. Les diamètres disponibles s'échelonnent de 10 à 30 mm environ. Le prix payé est de 25 EUR pour un lot de...85 pièces. Pourtant, en dépit du prix dérisoire, très peu de personnes étaient intéressées, car ce sont tous des forêts...à gauche. Ainsi, seule l'application d'une rotation lévogyre permet l'enlèvement de matière.

Pour les grandes machines-outils du lab, le fait de tourner dans un sens où dans l'autre est une fonctionnalité normale. L'utilisation de ces forêts au lab est donc tout à fait possible. C'est même parfois un avantage de percer à contresens si l'on utilise certains tours. Accessoirement, ces forêts "machine" sont aisés à distinguer des forêts classiques et on ne risque pas de les égarer : utilisés dans les mauvaises machines, ils sont soit impossibles à monter car trop gros, soit tout simplement inutilisables en rotation à droite.

En conclusion, disposer de forêts à gauche est donc une manière bien pratique d'éviter les mauvaises utilisations de ces outils de coupe de grande qualité. Pour toutes ces raisons, le lab en a acquis une quantité significative. Leur recensement complet a également été réalisé ce qui permet de gérer le stock et d’acquérir à l’avenir les diamètres manquants, si une opportunité similaire se présente à nouveau.  Mais il faut bien convenir que les chances sont faibles. Cela étant, avec le lot présenté ici, les possibilités de perçage du métal sont déjà fort intéressantes.

Une belle collection de forêts

Une belle collection de forêts

Remplis sous: News, Technology Commentaires
28jan/14Off

Enough talking, more building

Posted by Eric

Le premier week-end de travaux d’aménagement du lab V2 a démarré les samedi 25 et dimanche 26 janvier 2014 avec une douzaine de chantiers très variés qui ont soit été menés à terme soit entamés. Quelques-uns de ces chantiers sont détaillés ici, en textes et en images.
 
 Bonneteau
Comme d’usage, le lab optimise ses stocks d’équipement et de matériels. Cela se traduit donc d’office par des travaux de manutention conséquents qui nécessitent toujours une équipe motivée et musclée pour être efficace. Cette fois-ci, ce sont des paillasses « projet » qui ont été déplacées, et d'ailleurs l’audit de leur restauration future a également commencé. De même, deux onduleurs 6kVA ont été récupérés dans la région. Avec de nouvelles batteries, on a bon espoir de pouvoir les mettre en service.  
 
Creuse, mais creuse !
L’audit du système d’évacuation pluviale a été également entamé. L’endoscopie mise en œuvre pour identifier le problème d’écoulement n’a rien donné de probant. Les valeureux membres ont dont accédé à la conduite en enlevant la terre sur un bon mètre de hauteur sur environ un mètre cinquante en longueur. Aucun phénomène de détérioration de la conduite n’a pu être identifié sur cette portion. Ce chantier se poursuivra prochainement avec une opération de curage.
  

Accès à la conduite d'évacuation "pluie"

Accès à la conduite d'évacuation "pluie"

 
Cloison
Les menuisiers du lab sont toujours partants dès qu’il s’agit de toucher du bois. Cette fois-ci, ils nous ont construit une cloison démontable d’environ 5 mètres de long sur deux mètres cinquante de haut, réalisée à partir de panneaux de récupération. Et comme d’habitude, la réalisation est de qualité et d’une solidité appréciable. Bravo à eux.
 
 
Evacuation eaux usées
Présentons désormais le chantier le plus lourd du WE puisqu’à certains moments, il a mobilisé jusqu’à dix personnes simultanément. L’objectif est de déposer et de reconstruire entièrement une partie significative du  système de collecte d’eaux usée du bâtiment. L’existant a été mal pensé (avec des portions ou l’eau devait monter la pente !) et présentait des fuites notoires, rafistolées par le passé sans grand succès. Or une bonne partie de ce réseau se trouve dans notre future salle  « worshops ». Sauf à distribuer des parapluies de fonction aux formateurs, décision a été prise d’assainir sérieusement et efficacement la situation. Dans notre planning initial, il était simplement prévu que ce chantier soit audité en vue de sa réalisation future. L’audit ayant été anticipé, les achats se sont fait samedi matin et les travaux ont pu commencer immédiatement. Mais dans ce type de chantier, une fois que l’on a commencé, il faut terminer coûte que coûte : tant que le réseau d’eaux usées n’est pas opérationnel, on ne peut rouvrir l’eau courante ! 
Les membres ont donc sans relâche, buriné et percé les murs et dalles;  mesurés, sciés, ajusté et collés des mètres de tuyaux PVC et des dizaines de raccords en plastique.
Verdict : 100% du réseau d’évacuation a été remis en service dimanche soir, sans fuite ni aucun autre problème. Il restera des travaux de finition (boucher les trous, carrelage, peinture) à mener à bien dans les prochaines semaines. 
  

Démontage du réseau existant

Démontage du réseau existant

 

Percement de la dalle en béton en DN50, épaisseur 200mm

Percement de la dalle en béton en DN50, épaisseur 200mm

 

Préparation en vue du montage "à blanc" du nouveau réseau

Préparation en vue du montage "à blanc" du nouveau réseau

  

Nouveau réseau de collecte d'eau usée

Et voila le travail : le nouveau réseau de collecte d'eau usée

Le repos des travailleurs
Enfin, pour garder le moral intact et les forces intactes, la restauration a été assurée pendant tout le week-end par les cuistots du lab. C’est un réel plaisir de s’attabler après des heures de travail intenses, avant de reprendre les chantiers de plus belle. Une fois n’est pas coutume, nous avons eu droit à de la cuisine expérimentale avec les pâtes « green power ».
  

Gratin de pomme de terre, jambon et champignons

Omelette de pommes de terre, jambon et champignons

Crêpes salées

Crêpes salées

     

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Un grand merci à toutes à tous les travailleurs dévoués qui ont mené à bien ces chantiers exigeants. Le prochain week-end, une autre équipe sera d’attaque pour de nouveaux défis : les murs vont tomber !
Remplis sous: Build Up, News Commentaires
28jan/14Off

….3…2…1…0, ignition and lift-off

Posted by Eric

À nouveau du spatial à l'Électrolab ? Et ben non, pas cette semaine. En fait, ce lundi 20 Janvier a eu lieu la réunion de lancement du chantier de construction et d'aménagement du lab v2.0. dont l'objectif - modeste -  est de placer l'Électrolab sur l'orbite des grands hackerspaces.
Aujourd’hui, l'Électrolab est trop petit, beaucoup trop petit eu égard aux nombre de personne souhaitant rejoindre l’association. Afin de rééquilibrer la situation, les administrateurs de l'association ont œuvré plus de six mois pour redimensionner le lab afin qu'il corresponde à ce que les membres actuels et futurs en attendent : disposer de plus d'espace afin de travailler dans de meilleures conditions et dans  des domaines d'activités élargis. Si de nombreuses paramètres et options ont été étudiés et jaugés, les circonstances favorables ont permis d'éviter un déménagement : l'Électrolab peut augmenter sa surface sur son lieu actuel.

- Alors les "lab-eurs", on double la surface disponible ?
- Ce sera déjà une véritable bouffée d'air !
- Et ce sera gérable combien de temps ?
- Difficile à dire, mais un doublement de la surface utile a lieu ce premier trimestre 2014.
- Bien-ça...
- Oui, le temps d'aménager une peu cette zone de manière temporaire
- Aménagement temporaire ?
- C'est une zone de projets et de workshop qui fait cruellement défaut,
- C’est indispensable !
-... de nouveaux membres "entreprise" ont aussi besoin de locaux à brève échéances.
- Ah tiens…?
-  Après cela, on créera une nouveau zone convi(viale), aussi spacieuse que le lab actuel.
- Est-ce bien indispensable? Ne faut il pas privilégier les lieux de travail aux lieux de détente?
- Nous pensons que la détente est indispensable pour être plus efficace dans les nouvelles zones de travail et celles existantes qui seront considérablement agrandies..
- Encore de nouvelles zones ? agrandies ? où ça?
- Plus loin ici, après la nouvelle zone convi, mais aussi à sa droite, et aussi par là….
- Mais c'est plus que doubler la surface, non ?
- Mais on ne double pas ! Comment veux-tu caser trois ateliers de mécanique, deux salles blanches, des salles de formation, des bureaux de coworking, un espace privé entreprise, des bureaux pour le staff, un radio-club, une pièce pour la fabrication de circuits imprimés, un labo-photo, un bar, du stockage en quantité suffisante, des...
- Mais c'est une usine !
- Ah certainement pas : c'est l'Électrolab 2.0 ! Et il sera dix fois plus grand qu'aujourd'hui : sur mille cinq cent mètres carrés, ce sera le plus grand hackerspace d'Europe.
- [couic] (->syncope) 

pin-pon-pin-pon...

Une fois ce visiteur imaginaire évacué aux urgences, détaillons quelque peu les enjeux de ce projet, tel que cela a été présenté à la cinquantaine de participants qui ont assidument suivi la présentation donnée lors de la réunion de lancement, dont cet article reproduit les grandes informations.

Les grandes phases du projet
Les travaux se mènent en premier lieu dans les nouvelles zones workshop, convi, et les boxes entreprise.
On poursuivra avec les zones projets et les trois zones mécanique. Enfin on s'occupera de chimie, et des zones blanches.
La finalisation et la décoration de l'ensemble des zones se fera en dernier.

Que peut on attendre de ces travaux ?
En premier lieu, ces travaux permettent de rééquilibrer l'offre par rapport à la demande : le lab V1 est ostensiblement trop petit eu égard au nombre de membres, et il est important de trouver une solution à ce problème d'espace.
Le fait que les membres de l'association construisent le local montre leur intérêt et leur adhésion au projet proposé, tout en sachant que certains arbitrages ont été nécessaires car prendre en compte les désidératas de tous est illusoire.
Ce type de réalisation facilite enfin les échanges entre membre mais également l'appropriation du lieu et des équipements. Maintenance et entretien en seront ainsi facilités.

Comment participer aux travaux ?
Pour des question de responsabilité est d'assurance, vous ne pouvez participer aux travaux, que si vous êtes membre de l'association.
Ainsi, le seul moyen de nous aider à construire l’Électrolab 2.0 avec vos mains, c’est de devenir membre de l’association : rejoignez-nous!
Pour nous soutenir dans cette phase d’agrandissement, vous pouvez également nous aider à faire de la récupération de matériaux et produits abandonnés ou mis au rebut : voici ce que l’on cherche . Enfin l’argent étant le nerf de la guerre, vous pouvez faire un don ici . D’avance merci pour votre générosité.

Accélération
Par rapport aux travaux du lab V1, le rythme des travaux est accéléré afin que cet immense projet ne soit pas interminable. Les travaux d’aménagement ont désormais lieu tous les week-ends sauf périodes de congés et fêtes ou pour raison exceptionnelles (contraintes logistiques, projection du lab sur un théâtre extérieur, etc).
Bien entendu, pour ménager les organismes et laisser un peu de temps libre aux membres, trois groupes distincts se relayent alternativement. Pour les membres qui ne peuvent se rendre disponible le week-end, des chantiers ou tâches sont prévues en semaine la journée, ce qui permet de se synchroniser avec les horaires de bureaux  (pour les achats, les récupérations de matériels ou les livraisons notamment).
Le détail des prochains travaux est décrit ici, les membres peuvent s'y inscrire.

Projets personnels et travaux d’aménagement
Contrairement aux débuts du lab, les membres peuvent désormais poursuivre leurs projets personnels les mardis et jeudis soirs, puisque les locaux V1 restent en grande partie opérationnels. Des périodes d’indisponibilité de certaines zones ou équipements sont toutefois à prévoir lors de leurs déménagements. Les  soirs de semaines, il est toutefois prévu de consacrer un peu de temps  la préparation des travaux de WE, histoire d’être opérationnel dès samedi matin.
Le mardi soir est de plus consacré aux visites. Vous pouvez vous inscrire en écrivant à    contact AT electrolab POINT fr   S’il n’y a pas de problème de sécurité, vous pourrez visiter certaines parties du futur lab V2, pour vous faire une idée de l'ampleur de la tâche.

 

Remplis sous: Build Up, News Commentaires
18déc/13Off

New hand-held toy

Posted by Clement

Il y a quelques temps, le site Hackaday a publié un article intéressant, que vous pouvez lire ici. Il est question de caméra thermique à environ 1000€, qu'une mise à jour firmware permet d'upgrader directement à la version plus performante (et six fois plus chère). Parfois, ce ne sont que quelques paramètres logiciels qui différencient les modèles d'une gamme de produit... ce qui est bien pratique pour le fabricant, mais aussi pour les gens sachant reflasher un équipement.

Il n'en fallait pas beaucoup plus pour titiller notre curiosité... et déclencher l'achat à titre perso d'un exemplaire, pour vérifier tout cela. Vérification faite (avec succès), le lab s'est immédiatement doté de l'une de ces caméra :

Caméra thermique
Caméra dans sa valise de transport

Il s'agit donc d'une caméra thermique, d'une résolution de 320x240, de -20°C à 250°C, capable de prendre des photos et d'enregistrer des vidéos, le tout avec différents modes de visualisation (voir caractéristiques techniques complètes ici).

Elle n'est pas nécessairement extrêmement précise pour ce qui est de la mesure absolue, mais d'une aide incomparable lorsqu'on rencontre des problématiques thermiques, ne serait-ce que parce qu'elle permet d'avoir une vue relative des différences de température entre les objets visés.

On passe sur les photos "amusantes" produites, pour directement vous donner un aperçu de ce que ce genre de jouet d'équipement permet :

Tableau électrique FLIR
Tableau électrique

Voici une vue du tableau électrique de la zone élec. Après examen plus détaillé, il s'agit du disjoncteur du circuit d'éclairage, dimensionné correctement, mais avec peu de marge : il chauffe. Impossible sans cet outil d'examiner ce genre de problème. Désormais c'est bon, on est parés pour attaquer les travaux du lab v2 !

Carte électronique FLIR
Carte robotique

Voici une carte en cours de conception, contenant des éléments de puissance. Afin de vérifier comment l'ensemble se comporte en température, rien de tel qu'une petite photo (ou visualisation en direct, la réactivité étant excellente)... L'équipe robot du lab n'a aucune excuse cette année ;)

Bref, le lab est désormais équipé ! Si vous avez l'utilité de ce matériel pour l'un de vos projets (ou, si vous voulez jouer avec...), rendez vous lors d'une ouverture ;)

Remplis sous: Non classé Commentaires
WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera