Electrolab Il faut utiliser les choses comme elles doivent etre utilisees… ou pas !

30oct/14Off

Le mois de l’ESS a Nanterre

Posted by jnat

En novembre, la douce ville de Nanterre organise le mois de l'Economie Sociale et Solidaire.
La programmation complète est disponible à cette adresse : http://www.nanterre.fr/1537-le-mois-de-l-ess.htm

Il est possible d'y rencontrer les acteurs et associations de la ville, dont l'Electrolab !
Nous participons à l’événement lors de deux dates :

  • Le 12 novembre de 15h à 18h nous présentons l'Electrolab à l'Agora de Nanterre : http://www.nanterre.fr/evenement/1684/69-agenda.htm
    Venez nous rencontrer et avoir un premier aperçu de l'étendue des possibilités fournies par le lieu.
  • Le 15 novembre en journée, c'est le jour des visites ouvertes dans nos locaux! Les inscriptions se font via l'adresse habituelle (en rubrique contact)
    Nous serons très heureux de vous accueillir afin de vous faire découvrir notre espace et nos installations dans des locaux en pleine mutation
    http://www.nanterre.fr/evenement/1680/69-agenda.htm

Venez nombreux, et bon hack !

Remplis sous: Non classé Commentaires
23oct/14Off

The rose colour battle III

Posted by Eric

Les "batailles du rose" sont consubstantielles à l'existence de l'Électrolab. Le troisième épisode de cette saga "planétaire" vient de se dérouler récemment. On a gardé les mêmes acteurs, mais évidemment le scénario a été écrit avec soin, afin que les fans - dont vous faites partie, cher lecteur - soient à nouveau bluffés par ce nouvel opus. Mais rappelons déjà - en deux chapitres - ce qui s'est passé précédemment.

The early days

En des temps immémoriaux :), lorsque l'Électrolab n'était composé que d'un groupuscule d'inconnus qui ne se connaissent pas entre eux, leurs premiers faits d'armes furent racontés de génération en génération par tradition orale. Du peu d'informations disponibles, un événement marquant appelé "bataille du rose" a pu être identifié comme étant fondateur du "team spirit" des membres du Lab, qui - aujourd'hui encore - se perpétue vaillamment et permet de construire à coût minimal l'Électrolab 2.0, un hackerspace de 1500m² situé tout près de Paris.

La "bataille du rose" est une guerre sans merci contre des puissances maléfiques qui tentent d'amadouer les humains en coloriant tout en rose. Le pouvoir de ces nuisibles se limite toutefois à souiller le sol par une couleur rose prononcée. Il n'empêche que l'élimination de cette infamie, première "bataille du rose" était franchement héroïque. Les images visibles dans cet article sont issus d'une reconstitution historique : les cameras full HD « Go-Pro » n'existaient pas en ces temps-là.

The second time

Dès que la possibilité d'agrandir nos locaux sur le site existant fut confirmée, une nouvelle "bataille du rose" s'est déroulée début 2014, avec un sol tout aussi pollué mais avec - cette fois-ci - des armes très sophistiqués. Hélas elles étaient limitées à des surfaces de tailles moyennes (~ 100m²) mais avaient en contrepartie l'avantage de garder l'environnement "respirable" pendant toute la durée des travaux. Les autres zones n'ont été que très localement empoussiérées.

The third battle

Voyant le coté rose de la force perdre du terrain, les preux guerriers de l'Électrolab reprirent les armes pour conquérir de nouveaux territoires. En ce mois de septembre de l'an de grâce 2014, notre forgeron Kikloutou nous livra un nouvel engin de guerre adapté aux très grandes surfaces. Munis de ses outils sacrés acheté à prix d'or aux marchands ambulants venus de l'empire de la dynastie Jin, 500m² ont été pacifiés en un seul week-end. Par chance, ces nouveaux territoires étaient moins emprunts de rose que les zones conquises précédemment. Le malheur, c'est que notre forgeron a sous-dimensionné l'avaleur de spectres nécessaire à l'engin de guerre ce qui fait qu'un nouvel hiver nucléaire s'est abattu sur l'ensemble du Lab. Les particules les plus fines ont toutefois pu être capturées et la poussière blanche qui s'est déposée partout nécessitera un nettoyage certes important, mais pas insurmontable.

Ponceuse pour sol, grand modèle

Ponceuse pour sol, grand modèle

Poussière déposée après le ponçage du sol

Poussière déposée après le ponçage du sol

 

 

 

 

 

 

 

Towards a total domination

Le royaume de l'Électrolab s'est désormais significativement étendu. Il reste encore une zone d'irréductibles nuisibles qui colorent en rose une surface de 300 m². Les stratèges du Lab ont déjà prévu de leur faire rendre gorge avant la fin de l'année. La date fatidique est bien entendu gardée secrète. Seul le forgeron est au courant puisqu'il devra nous livrer d'ici là un avaleur à la mesure de nos besoins, ce qui nous évitera de subir un troisième hiver nucléaire.

Building the castles

Sur les territoires enfin vierges, les intendants du Lab ont immédiatement cloisonnés l'espace pour l'organiser de manière rationnelle en respectant à la lettre les plans définis par le grand conseil. La fée électricité fut mise à contribution pour éclairer les recoins les plus obscurs du royaume.

Enfin, la caste des agenceurs entre en action pour installer tables et bancs pour les plus fastueux banquets de nos vaillants guerriers et les plus excentriques projets de nos mestres.

Mur en blocs béton

Mur en blocs béton

Mur en plaques de plâtre

Mur en plaques de plâtre

Et la lumière fut!

Et la lumière fut!

Espace projets

Espace projets

Tackling the tide

Pour lutter contre les envahisseurs, une nouvelle douve fut construite sous le pont-levis ouvrant sur le monde au-delà du « Mur ». Les fontainiers du Lab proposèrent une géométrie adaptée aux inondations sévères régulièrement engendrés par les éléments déchaînes et les forces fortes a(d)verses.

Caniveaux servant à limiter les effets des inondations

Caniveaux servant à limiter les effets des inondations

Teardown

De nombreux murs sont déjà tombés et des actions de démolition ou démontage ciblées sont encore effectuées fréquemment au fur et à mesure que les zones sont aménagées. Dans l’absolu, il est préférable de tout démonter avant de reconstruire. Mais parfois, les priorités et le fait que les outils adéquats ne sont pas immédiatement disponibles remet en cause ce principe. Pour autant, l'avancement des travaux suit un planning - certes dense- mais globalement respecté, établi par périodes d'environ six semaines.

Tronçonnage de poutrelles en acier

Tronçonnage de poutrelles en acier

 

Rebuild

Dans d’autres zones de l’Électrolab, la reconstruction et l’aménagement battent leur plein. Bien qu’aucun membre ne soit vraiment spécialisé dans les corps de métiers requis pour rendre cet espace viable, la mise en commun des bonnes volontés combinées aux astuces glanées ci et là permet d’obtenir des résultats tout à fait acceptables. Outre les travaux "classiques" une foultitude de chantiers exotiques ou de situations hors-normes pimentent un peu le quotidien. C'est grâce à quelques bricoleurs chevronnés que des solutions originales sont trouvées et mises en oeuvre.

Façonnage d'un plaque de platre

Façonnage d'un plaque de platre

Mise en place de l'installation électrique

Mise en place de l'installation électrique

 

 

 

 

 

 

 

 

Backstage

Si le cœur du chantier actuel est bien la construction du Lab, ceux qui y participent ont besoin de reprendre régulièrement quelques forces. Chaque week-end, deux ou trois personnes ont la charge de préparer les différents repas. Des en-cas maison sont également distribués tout au long de la journée. C'est bien le moins que le Lab puisse faire en rémunération de la disponibilité qu'offrent certains membres pour l'aménagement du lieu.

Tarte tatin

Tarte tatin

Grand opening

Dès novembre 2014, l'Électrolab pourra accueillir ses membres sur une surface d'environ 500m². Pour ces derniers, des locaux de résidence sont en cours de finition. Secrètement, nous espérons même que d'ici la fin de l'année, la moitié des 1500m² seront opérationnels.

8oct/14Off

Electrolab V2 : Morphing in progress

Posted by Samuel Lesueur

Comme vous avez pu le remarquer, ce site manque cruellement de nouveaux contenus depuis plusieurs mois.
Cela ne veut pas dire qu'il ne se passe rien au lab bien au contraire :) Cela veut surtout dire deux choses :

1) nous sommes extrêmement pris par les travaux au lab : chaque week end, plus de vingt bénévoles se relaient d'arrache pied pour construire de toutes pièces le hackerspace de nos rêves et la semaine, le conseil d'administration assisté par de nombreux membres bénévoles travaille sur le planning, le sourcing des matériaux et outils nécessaires ainsi que sur l'organisation des opérations de récupération de matériel (toujours plus nombreuses) .

2) Le site web est en cours de refonte et devrait montrer son nouveau visage d'ici la fin de l'année, du coup on ne passe plus trop de temps à mettre à jour l'ancien.

Une carte interactive du lab est également en cours de création pour permettre de suivre les évolutions du lieu et l'aménagement / inauguration des différentes zones.

Pour vous rendre compte vous même de l'étendue du chantier et pourquoi pas donner un petit coup de main, n'hésitez pas à prendre rendez vous sur l'adresse de contact, à suivre le compte twitter du lab ou encore à lire ce qu'en dit le site makery.info après avoir visité le chantier ;)

Sachez également que l'Electrolab est partenaire de la semaine de l'entrepreneuriat organisée par la communauté d’agglomérations du mont valérien comme vous pouvez le lire dans l'article paru dans le Mont-Mag17

Enfin, n'oubliez pas que le projet Lab V2 est intégralement financé sur fonds propres et que vous pouvez participer simplement en faisant une petite contribution !

Remplis sous: Non classé Commentaires
19août/14Off

Des flammes pour le projet de fusee hybride

Posted by jnat

L'Electrolab est depuis près d'un an le théâtre de la mise en oeuvre pratique du projet international Opennautics (http://www.opennautics.com/) de fabrication d'une fusée. L'objectif est de concevoir intégralement et fabriquer une fusée utilisant un moteur hybride (combustible solide / oxydant gazeux), de l'envoyer le plus haut possible, tout cela en open source. Le cœur du projet est vraiment l'open source : en pratique, ça veut dire qu'on passe au moins autant de temps à documenter sur le wiki Opennautics (http://www.opennautics.com/wiki/index.php?title=Main_Page) qu'on en passe à expérimenter et bricoler.

Après une année à générer des arcs électriques, à fondre de la cire de paraffine, à usiner des pièces en aluminium, à s'arracher les cheveux sur des raccords de plomberie haute pression... Des résultats concrets ont enfin été obtenus le mardi 22 juin dernier : une belle combustion dans notre moteur de test !


Vous pouvez la voir dans cette vidéo, à partir de 1:30 environ.

Pourquoi utilisons-nous un briquet pour la mise à feu ? Nous avions besoin d'un système d'ignition flexible pour des tests successifs dans des configurations différentes. Le système bricolé à partir du flash d'un appareil photo jetable que nous étions en train de développer (http://www.opennautics.com/node/299) ne répondait pas à cet impératif.
Cela nous a permis de démontrer que le principe de combustion que nous visons fonctionne : de la laine de fer embrasant du coton qui lui-même porte la paraffine à une température suffisante pour se transformer en gaz et brûler aisément. Dans le cas précis de ce test, nous avons ajouté du papier dans le port, pour augmenter la durée d'ignition et la quantité de paraffine à température optimale pour la combustion. Compte-tenu de la durée de la combustion, il est évident que même après que la "mèche" se soit entièrement consumée, c'est bien uniquement la paraffine qui brûle, en combinaison avec l'oxygène de l'air comprimé injecté dans la chambre de combustion.

Les prochaines étapes sur lesquelles nous allons travailler :

  • fiabiliser le système de mise à feu
  • avancer dans la réalisation de notre banc de test, comprenant notamment des cellules de charge pour mesurer la poussée
  • finaliser le design de la plomberie haute pression pour utiliser de l'oxygène à la place de l'air comprimé

Comme très souvent à l'Electrolab, les résultats de la soirée sont le fruit d'un travail d'équipe : un grand merci à Tom, l'opérateur dans la vidéo, et à Antoine pour leur aide tout au long de la soirée, ainsi qu'à 3dsman et les autres qui ont apporté conseils et nouvelles idées.

Vous aussi vous avez envie de contribuer au développement de cette fusée, et en cours de route d'apprendre plein de choses en électronique, chimie, mécanique, physique, sécurité... ?

N'hésitez pas à nous rejoindre ! Une liste de tâches se trouve sur le wiki Opennautics (http://www.opennautics.com/wiki/index.php?title=Alpha).
Pour entrer en contact, le plus simple est de vous présenter sur le forum Opennautics (http://www.opennautics.com/forum/15).

Vers l'infini et au-delà !

4août/14Off

No more brick in the wall

Posted by Eric

Semaine après semaine, les travaux d'aménagement de l'Électrolab 2.0 se poursuivent. Après des travaux de peinture du plafond, des zones de rangement et de travaux temporaires ont été mises en place, afin que l'Électrolab 1.0 - du moins ce qu'il en reste - serve d'atelier de travail pour bâtir la version 2.0 de cet hackerspace de 1500m² qui nous tient tant à coeur. Petit aperçu des travaux en images.

Wall teardown

Par chance, le local de l'Électrolab n'a aucun mur porteur. Ce qui fait que la réorganisation de l'espace intérieur se fait très naturellement : il "suffit" de détruire les murs qui gênent et construire ceux dont on a besoin. Casser des murs, c'est fun et rapide. Ce qui l'est moins, c'est d'évacuer les gravats. Pour la construction, c'est brique par brique et en conséquence, le rythme est également plus lent que la démolition. Mais ces tâches un peu ardues sont régulièrement ponctuées de batailles de béton bien liquide pour détendre l'atmosphère. Ensuite on rince tout (tous) au tuyau d'arrosage.

Destruction de murs en parpaing

Destruction de murs en parpaing

Stockage des gravats, avant mise en déchetterie

Stockage des gravats, avant mise en déchetterie

 perforateur électrique monté sur bras hydraulique

Astuce Électrolab : perforateur électrique monté sur bras hydraulique


Laserbeam construction kit

Construire des murs en blocs béton se fait habituellement au niveau à bulle et au cordeau. L'Électrolab innove : on monte les murs aidé d'un déligneur laser, c'est tellement plus rapide. Et si on peut faire clignoter le laser au son de la musique, cela fera ambiance disco :)

Utilisation d'un niveau laser pour la construction des murs

Utilisation d'un niveau laser pour la construction des murs


Painting on the ceiling

Le plafond du local est formé d'une grande dalle de béton, coulée en plusieurs morceaux. Cette dalle est percée de nombreux petits trous qu'il convient de boucher prioritairement dans les zones d'accueil puis de poncer à la ponceuse à bande avant d'appliquer une peinture au rouleau. Le masticage au couteau à peintre se passe sans difficulté, sauf quand ça dégouline.

Y'a d'la rumba sur terre

Pour mener à bien ces travaux dans l'ensemble du local, de nombreuses actions de déménagement d'une foultitude de matériel sont très régulièrement organisées. Pour la plupart des équipements, un transport à la main, par petit chariot ou par palette convient très bien. Pour les machines outil, dont certaines pèsent près de trois tonnes, c'est une histoire. Depuis environ un an, le lab possède du matériel de roulage adapté au déplacement de machines outil et le kit sera, à moyen terme, encore étoffé pour gérer des situations vraiment délicates. Pendant cette période de travaux, on profite aussi pour faire ma maintenance des machines : ce ne sont jamais des opérations faciiles et les volontaires pour ces travaux exigents ne sont pas si nombreux que cela. En tout cas moins nombreux que les utilisateurs ;)

DeplaceFraiseuse

Déplacement de machine outil

Maitenance du tour SIM T5

Maitenance du tour SIM T5


Here comes the sun

Le local existant disposait déjà de fenêtres mais elles étaient très vieilles, rouillées et plus du tout transparentes. Des fenêtres neuves les remplacent désormais ce qui permet de rendre l'intérieur du lab un peu moins blafard. La lumière naturelle est bien agréable. De l'intérieur on voit mieux le temps qu'il fait ce qui permet de mieux planifier les activités faites à l'extérieur et d'avoir moins le sentiment de travailler dans un bunker.


Welcome to the dange
rzone

Dans ce grand chambardement que représente la constuction du lab 2.0, de nombreux équipements et systèmes sont à concevoir. Comme d'usage à l'Électrolab, les membres réalisent la quasi totalité des travaux en respectant les normes actuelles. Pour ce faire, des zones de travail temporaires sont créés afin d'organiser ces différents chantiers. C'est le cas de la zone électrotechnique temporaire, dédiée à la préparation et au (pré)montage des installations électriques.

Zone de montage temporaire pour l'électrotechnique

Zone de montage temporaire pour l'électrotechnique


Participer aux travaux du lab ?

Comme d'usage, les travaux d'aménagement de l'Électrolab 2.0 ont lieu chaque weekend et chaque adhérent se doit d'y contribuer. Pour participer il faut être membre de l'association mais aucune compétence particulière n'est requise. Si toutefois vous possédez l'une ou l'autre compétence, on daignera vous accepter quand même :)

Page wiki présentant les prochains travaux, ici.

Pour celles et ceux qui ne peuvent venir nous aider sur place, vous pouvez contribuer d'autres façons. Nous sommes toujours à la recherche de matériels inutilisés (neuf ou occasion)  et ne refusons pas vos dons. D'avance merci pour votre soutien et votre générosité.

1août/14Off

Electrolab@NDH2014

Posted by jnat

La Nuit du Hack est un événement qui s'est déroulé les 28 et 29 juin 2014 au convention center de Disneyland. Il était découpé en deux temps forts. La journée, des conférences, des ateliers divers, et la nuit à proprement parler, des concours pour pratiquer le hack dans tout son sens, jusqu'à l'épuisement. Nous avons participé durant la journée à la Nuit du Hack for Kids, et la nuit un atelier SDR a été animé par l'un de nos membres.
L'atelier Dominoux animé pendant l'après midi

L'atelier Dominoux animé pendant l'après midi

Pendant la NDHforKids 2014 nous avons eu une occasion de faire un atelier soudure avec les enfants. En trois sessions de 14 apprentis de 9 à 14 ans, ce sont plus de 40 Dominoux fonctionnels qui ont été soudés en un après midi.
L'avantage de kit Dominoux (ces petits scarabées lumineux) c'est que même les enfants les plus jeunes, sans aucun précédent d’électronicien, sont capables en suivant les instructions de créer de A à Z leur petit jouet électronique interactif.
Le plaisir de voir les enfants constater que leur création fonctionne après une demi heure d'efforts est toujours une joie partagée entre l'enfant, le formateur, et les parents présents sur place.
La NDH, ce sont également plus d'une dizaine d'ateliers techniques, allant du chiffrement à l'analyse de malware, en passant par l'incontournable « workshop crochetage de cadenas ». L'Electrolab y présentait, de 20 H à 6H le lendemain matin, une série de réalisations « maison » issues de ses projets de groupe. Notamment un émetteur-récepteur logiciel (SDR) « lourd » (plus de 2000 composants) et toute une palette d'instruments de mesure « fabriqués maison » mais offrant les mêmes performances que des appareils de laboratoire : analyseurs vectoriels, fréquencemètres, générateurs hautes fréquences, testeurs de transistors, standards de fréquence, milliwattmètres etc.
Nous espérons participer à cet événement l'année prochaine et nous tenons à remercier toute l'équipe de la Nuit du Hack pour leur travail, leur accueil sympathique et leur disponibilité tout au long de cette grande fête du hack ! A l'année prochaine !
Remplis sous: Debriefings, Fun, News Commentaires
2juin/14Off

Raising our sun

Posted by Eric

Notre parking (également appelé zone de "remise en forme") souffre singulièrement d'un déficit d'éclairage. En dépit de plusieurs interventions pour mettre en place des luminaires en quantité suffisante, on a jusqu'à présent, beaucoup joué de malchance.
Les spots premiers prix – mis en place il y a dix-huit mois – ont plusieurs inconvénients : ils ne sont pas vraiment étanches, ne sont pas adaptés au branchement d'un câble de forte section, et évacuent très mal la chaleur des lampes halogènes. Si de surcroît on ne fait pas l'effort de payer 8 EUR pour une ampoule crayon de marque, le changement d'ampoule peut se planifier tous les dix jours! Sans compter qu'il faut grimper à chaque fois en haut de l'échelle pour changer ces &#$ù%¤¿ d'ampoules.

 

Pas mieux
L’effort d’acquérir pour les projecteurs du parking des ampoules de marque est donc consenti. Mais c'est peine perdue : les tares intrinsèques des luminaires font que les filaments de tungstène ont certes une durée de vie accrue, mais qui n'est toujours pas en rapport avec ce qui est écrit sur l'emballage! À un moment donné, on se dit qu'à part investir dans des luminaires sérieux, il n'y point de solution valable. En effet, ces derniers temps, les déchargements de camions se faisaient la plupart du temps en éclairant la scène à l'aide des phares des voitures présentes. Cette obscurité chronique de notre parking devient pénible à la longue.

 

Led it be
L'éclairage à leds, c'est moderne et performant, c'est ce qu'il nous faut. Mais comme toujours, il y'a les produits d'appel à prix très attrayants, et les produits « pro » qui restent diablement coûteux. Vu la taille du parking, l'éclairer en son intégralité requiert au bas mot cinq ou six projecteurs à leds de 100W. En effet, outre le fait de servir à garer des véhicules, bon nombre d'expérimentations hors normes s'effectuent à l'extérieur sur ledit parking, dès que les températures extérieures le permettent. La découpe de bois, le lavage d'objets à grandes eaux, le primo-nettoyage de moquettes, les essais de fonderie mais aussi la tentative (avortée) de nettoyer un filtre d'aspirateur sont des travaux qui, s'ils sont effectués le soir en semaine, requièrent un éclairage conséquent. Juste un petit aparté concernant le nettoyage du filtre d’aspirateur complètement bouché : au premier coup de soufflette d'air comprimé tout est devenu blanc et la poussière ultrafine ne retombait pas! Conséquence : deux heures de lavage au karcher des murs, sol et véhicules pour que 200m² de parking retrouvent un aspect acceptable. Mieux vaut remplacer le filtre colmaté par un exemplaire neuf :)

 

Yello summertime
En conséquence, pour éclairer brillamment à l'aide de projecteurs à leds de qualité ces expérimentations réussies et ces échecs peu avouables, il faut compter environ 2 000 EUR de luminaires. Vu comme cela, l'éclairage à leds n'est peut être pas une idée aussi lumineuse que cela. Les lampes de poche – certes rechargeables – ne sont pas prêtes d’être rangées !
C'est à ce moment précis qu'un membre de l’association se manifeste en indiquant qu'il lui est possible de récupérer immédiatement un lampadaire d’extérieur neuf au sodium si le transport de l’objet est organisé dans la journée. En effet, ses dimensions et poids interdisaient tout déplacement via les transports en commun. L'ampoule requise est approvisionnée, ce qui permit de procéder à l’installation du luminaire : ça y est, nous avons notre soleil !

Raising_our_sun_698

 

Ce projecteur éclaire à lui seul la moitié du parking. Les anciens luminaires au sodium encore fixés aux murs du bâtiment longeant le parking sont également en cours de restauration : le nettoyage des gamelles et des réflecteurs, la mise en place de nouvelles douilles en céramique, le remplacement des ballasts et l'acquisition d'ampoules au sodium de 150W est en cours. On espère qu'avant l'été, l'ensemble du parking sera dignement éclairé à l'aide de luminaires de qualité, inondant de leur halo jaune typique notre parking qui si souvent nous sert de zone de travail pour expérimentations spéciales.

 
Raising_our_sun_781
 

La production en série, ce n’est pas ici
L’Électrolab est un lieu de création particulièrement adapté à la conception et réalisation d’objets ou dispositifs spéciaux en un seul exemplaire à fins de prototypage ou pour un usage très spécifique. En effet, une large palette d’outils, d’équipement ainsi qu’un peu de stock de produits semi-finis permet très vite de passer de l’idée à la réalisation.
A contrario, la réalisation d’objets en série cadre mal avec les moyens disponibles car cela bloque pour de longues heures les outils et équipements – souvent disponibles en un seul exemplaire – qu’il convient de partager entre tous les membres. Pour que la disponibilité des équipements du lab reste maximale, les membres sont vivement encouragés à externaliser toute production en série.
Ce mode de fonctionnement qui promeut l'exemplaire unique plutôt que la série va se développer au gré de l’accroissement du nombre de membres. Si quelques outils et équipements sont effectivement disponibles en plusieurs exemplaires au lab, privilégier la diversité plutôt que le nombre d’outils identiques reste le maître mot. Cela va de pair avec le fait que bon nombre de membres investissent à titre personnel dans l’acquisition d’outils classiques ou exotiques, qu’ils amènent sur place occasionnellement, venant ainsi compléter efficacement l’équipement natif du lab.

 

Oh eau !
Le projet décrit ci-après est typiquement dans la veine du prototypage rapide précédemment évoqué. L’Électrolab a déjà conçu l’année dernière un prototype de distributeur de médicaments qui est régulièrement utilisé par celui pour qui il est destiné. Distribuer automatiquement des pilules, c’est bien, mais pour les avaler, encore faut-il pouvoir boire un peu d’eau. Si jusqu'à présent, c’était une simple paille longue qui était mise en oeuvre, l’utilisateur a demandé de disposer d’une paille électrique !
Concevoir un tel objet est tout à fait dans les cordes de l’Électrolab. Après sélection du matériel déjà disponible au lab et approvisionnement des éléments manquants, il aura fallu à peine une journée pour réaliser ce premier prototype. Il s’agit en fait d’une simple pompe miniature pour liquides montée dans un boitier électrique du commerce. On ajoute à cela une alimentation secteur basse tension récupérée, trois mètres de tuyau silicone maintenus par un col de cygne pour micro et la fabrication d’une pédale supplémentaire, grâce à un jeu de construction pour enfants. Pour mettre en œuvre la paille électrique, il suffit de plonger le tuyau « aspiration » dans une bouteille d’eau ou de boisson quelconque. Le tuyau « refoulement » est placé près de la tête de l’utilisateur : il peut ainsi en attraper l’extrémité avec la bouche. La paille électrique se met à fonctionner dès que l’on appuie sur la pédale ad-hoc. Dès que l’on relâche cette dernière, l’écoulement s’interrompt.
À noter que le système ne nécessite aucun amorçage manuel : la pompe sélectionnée est auto aspirante, ce qui simplifie grandement la mise en œuvre de l’objet par les aidants.

Paille_électrique_761 Paille_électrique_759

Dès le prototype réalisé, il a été possible d’effectuer un essai au domicile de l’utilisateur. La paille électrique a immédiatement été opérationnelle, même si dans cette première version, le débit a été jugé un peu trop faible. Qu’à cela ne tienne : dans les prochaines semaines, on prévoira la réalisation d’une version plus performante. Mais d’ores et déjà, ce petit appareil simplissime facilite l’hydratation à la demande d’une personne à mobilité réduite.

9mai/14Off

Signature de bail : OK !

Posted by jnat

Après quelques mois d'attente, et un léger retard, nous avons enfin signé le bail avec le propriétaire du bâtiment !
C'est donc avec un grand plaisir que nous pouvons annoncer disposer de 1500m² d'espace vierge pour y installer les nouvelles salles du Lab V2.
L'ouverture au plus grand nombre devient jour après jour une réalité.

elab-zprojet-vide

Le départ du précédent locataire s'effectue progressivement et 400m² ont déjà été déblayés.
Cet espace sera à terme découpé en plusieurs zones :

  • La zone projets sur 150m² (soit l'équivalent de la totalité du lab V1)
  • Les salles blanches et grises
  • La salle Chimie/PCB

L'espace que nous avions débloqué il y a quelques mois, servant actuellement de zone projet temporaire, pourra être réaménagé comme prévu en salles de formation/Workshops ouvertes au public.
Nous pouvons désormais entamer la nouvelle phase de travaux :

  • Le sol, bien que de meilleure conservation que celui des espaces précédents, nécessite un gros coup de ponceuse, quelques bouchages et un petit traitement de surface.
  • La répartition des murs des extensions est différente de l'actuelle, nous devrons donc revêtir nos costumes de maçons et monter quelques murs d'agglos.
  • La peinture des plafonds et des murs va nécessiter la dépose des néons et des câbles déjà en place.
  • Installation de l'électricité, du réseau, et enfin, du mobilier et des machines.

Bien sur, tous les travaux seront effectués par des membres bénévoles, sur leur temps libre, et nous tenons à les remercier ici.
Nous souhaitons aussi remettre en avant notre campagne d'appel aux dons sur http://donate.electrolab.fr/ car, même si nous n'y avons que peu fait allusion ces derniers temps, elle reste notre principale source de revenus.
Grâce a votre générosité nous pourrons acheter des sacs de béton, de la peinture, des portes, des revêtements pour les sols ...
Tant de choses sans lesquelles le Lab ne pourrait jamais devenir l'un des plus grands et agréables Hackerspaces de France.

Remplis sous: Debriefings, News Commentaires
11mar/14Off

Move your lobby

Posted by Eric

Après les travaux d'aménagement provisoires d'une salle projets/workshops, le week-end dernier a été l'occasion de mener une opération différente mais complémentaire aux travaux de construction. Le lab ayant des moyens très modestes, la récupération d'objets et de matériels a toujours été une activité essentielle de l'Électrolab. Au gré des différentes opportunités, les membres ont pu se forger une petite expérience dans l'organisation logistique de telles actions de récupération. Ce qui fait que même une « opex » d'envergure – telle celle du week-end dernier – qui s'est déroulée sur soixante heures non-stop et a mobilisé plus de trente membres, se prépare désormais avec sérénité en une bonne semaine.
Et le jeu en valait la chandelle, puisque 150 m³ de mobilier de bureau et de matériels en bon état ont été récupérés. Du hall d’entrée au sous-sol, en passant par les bureaux et les coins repas, tout, absolument tout se devait d'être évacué des 1 000 m² de surface utile, laissés libres par une entreprise en cours de déménagement.

Petit aperçu des meubles et matériels récupérés Petit aperçu des meubles et matériels récupérés

 

Créa-tifs
Pour compléter le rose du sol, dont il reste encore de grandes surfaces à rénover, les nouveaux meubles de l’'Électrolab récupérés le week-end dernier, sont de couleur gris clair avec des touches de violet, ce qui paraît-il stimule la créativité. Cela étant, si les liserés des meubles avaient été de couleur vert pomme ou orangé, on n’aurait pour autant pas refusé de les récupérer ;) . Toujours est-il que cette opération de récupération menée tambour battant, permet de doter l'ensemble du lab 2.0 d'un mobilier moderne tout à fait dans l'air du temps. Les participants de cette grande transhumance peuvent être satisfaits du résultat obtenu grâce à leur engagement. Certains n'ont pas ménagés leurs efforts et auront besoin de la semaine pour récupérer!  Peut-être que dix personnes supplémentaires impliquées dans cette opération auraient permis de solliciter un peu moins les organismes les plus engagés. Mais ce n'est que partie remise pour celles et ceux qui n'ont pu se rendre disponible. Car la bonne volonté des membres est à nouveau sollicitée : les inscriptions pour les travaux des samedi 15 et dimanche 16 mars sont d'ores et déjà ouvertes.

Les projets actuels
Bon nombre des articles de ce blog font référence à l’organisation, l’aménagement et au développement du lab en présentant l’activité générale et les faits majeurs des derniers jours. En ce moment (et pour très longtemps encore), LE projet qui implique tous les membres, c’est la construction de l’Électrolab 2.0 très régulièrement évoqué ici. Bien que cet objectif soit ambitieux et donc consommateur de temps, les membres mènent concomitamment à cette activité phare, de petits ou grands projets personnels. Nous n’en citerons que deux, débutés cette année : la fonderie  et les matériaux supraconducteurs. La liste « complète » – à défaut d’être exhaustive – se trouve ici. Aujourd’hui, pour ces deux projets comme pour tant d’autres, leur réalisation se fait avec des moyens relativement modestes. Mais leurs concepteurs savent que ce n’est qu’une question de temps. Les moyens accrus que l’association mettra à leur disposition dans les prochains mois – grâce l’extension des locaux – stimule dès à présent leur créativité et leur ambition. Quand un jour de semaine, à une heure du matin, l’atelier mécanique est bondé, car des membres tournent, fraisent, usinent, percent et assemblent des pièces simultanément, il n'est pas difficile de se convaincre que l’agrandissement des locaux sera véritablement salutaire pour satisfaire tous ces bricoleurs.

Les visiteurs (du mardi)
Que l’on soit débutant ou expérimenté, il y a à l’Électrolab, matière à se divertir dans divers domaines techniques et à rencontrer des personnes ayant des centres intérêts similaires. Toutefois, ce blog, la mailing-list, les comptes-rendus de projet et les articles thématiques présents sur le wiki ne sont représentatifs que d’une part minime de l’activité réelle. À ses débuts comme aujourd’hui encore, le lab se vit plus qu’il ne se lit. Et seule une visite des lieux vous permettra d’apprécier la véracité de cette adage. Les visites sont organisées le mardi soir, sur inscription exclusivement, et il y a une liste d’attente. Si cela vous intéresse de nous rencontrer, manifestez-vous comme expliqué sur la page contact

3mar/14Off

Concrete and gray (patching)

Posted by Eric

Après un premier week-end de travaux de rénovation du sol de la future zone Workshop (décrit dans l'article précédent) les impatients du lab ont terminé les action d'enlèvement du rose pendant les jours de semaine ! Ce qui fait que ce samedi, un dernier nettoyage et la réalisation du ragréage se sont concrétisés en une seule journée.

La bonne technique
L'Internet étant notre dieu à tous, il nous a expliqué comment réparer notre sol béton un peu cabossé.
La méthode est décrite ici, elle a simplement été appliqué à l'ensemble de la surface à rénover :)

Les nouveaux métiers
Comme d'usage, le travail en équipe requiert méthode et synchronisme, et les travaux de rénovation de sol en sont un bon exemple. Orchestré par un maître de cérémonie, l'ensemble des corps de métiers s'organise comme suit. Pendant que des maîtres mouilleurs humidifient le sol avec parcimonie, suivi des enduiseurs de sous-couche, deux équipes de préparateurs experts - oeuvrant alternativement - optimisent le mélange des ingrédients de l'enduit de ragréage. Dès la mixture préparée, des artisans couleurs la répandent judicieusement au sol, immédiatement suivis par les racleurs en charge d'assurer un épandage homogène de la matière. Enfin, entrent en scène les lisseurs qui, de leurs poignets agiles, aplanissent le produit fluide en exploitant avec justesse sa thixotropie naturelle. Il convient d'égaliser la surface afin qu'elle devienne la plus plate possible, sans mont ni vallée. Et ce ballet post-numérique se poursuit jusqu'à ce que l'ensemble de la surface soit recouvert de son nouveau revêtement. Nous vous livrons ici quelques images de ce spectacle saisissant.

Régréage zone workshop : lissage et dépose de sous-couche Régréage zone workshop : vérification de la fluidité du mélange
Régréage zone workshop : coulage du matériau Ragréage zone workshop : lissage
Que dalle !
Le lab a récupéré en début d'année une bonne quantité de dalles de moquette d'occasion. Comme toujours dans ces cas, il y a du bon et du moins bon et plusieurs personnes se sont affairés à les trier selon leur état de fraîcheur. De plus, certaines palettes ont séjourné à l'extérieur, il convient d'en étaler les dalles pour les faire sécher un peu.

Coup double
Après cinq week-ends de travaux, l'Électrolab a atteint la version 1.1 du projet d'agrandissement et peut désormais mettre à disposition de ses membres une nouvelle zone provisoire d'environ 150m², d'ailleurs en grande partie agencée de moquette ignifugée de récupération, en bon état et très agréable à fouler. Cet espace, immédiatement utilisable, est employé pour mener alternativement des projets ET des workshops (formations). Pour le moment, seul l'éclairage est opérationnel mais l'ajout provisoire de réseau et de quelques prises électriques peut être réalisé à très brève échéance et ne devrait pas poser de problème particulier. L'installation définitive de ces réseaux dans les cloisons et au plafond est envisagée ultérieurement, car l'infrastructure amont doit également être réorganisée en conséquence.

P1000643 P1000644
P1000649 P1000650
Le repos du guerrier
Que ce soit pour la bataille du rose ou toute autre action, les organismes ont besoin de recharger les batteries. Pour cela, une équipe de deux ou trois personnes est dédiée à la préparation des repas. Ce week-end, il y avait par exemple, quiche lorraine, cake salé aux olives et lardons, tarte tatin,…

P1000637 P1000638
Ce n'est qu'un début
Sur le plan de masse complet de l'Électrolab 2.0, les nouvelles surfaces aujourd'hui mises à disposition serviront à terme à agrandir l'actuelle zone électronique et créer la zone workshop définitive. Mais avant d'en arriver là, des travaux lourds sont encore requis dans ce nouvel espace, notamment la mise en place de l'isolation des murs. Le fait que ces travaux auront lieu le week-end permet en principe de garder la zone utilisable pendant les soirs d'ouverture de semaine.
Les membres participant aux travaux peuvent être satisfaits du travail accompli, car le résultat est fort honorable. Et la bataille du rose requise pour en arriver à ce stade nécessita un engagement significatif. Toutefois, la mise à disposition provisoire de cette annexe n'est qu'une modeste portion du projet Électrolab 2.0. Même avec un rythme soutenu, il y a encore plus d'un an de travaux et le besoin d'investissement de l'ensemble des membres n'en est que plus évident. Les inscriptions aux prochaines actions sont, bien entendu ouvertes, notamment pour l'opération spéciale prévue le week-end prochain, les 7, 8 et 9 mars.
De même pour vous fidèle lecteur, si notre projet reçoit votre soutien, n'hésitez pas à concrétiser l'attention que vous nous portez par un don et/ou nous informer de l'opportunité de récupérer des matériaux ou matériels en bon état qui ne servent plus.

Prochains Evenements

oct
30
jeu
19:00 Ouverture du Jeudi @ Electrolab
Ouverture du Jeudi @ Electrolab
oct 30 @ 19:00 – 22:45
Ouverture du Jeudi Reservé aux membres
nov
4
mar
18:00 Nettoyage du Mardi @ Electrolab
Nettoyage du Mardi @ Electrolab
nov 4 @ 18:00 – 19:00
Sortez les balais ! C’est le moment de tout nettoyer !   Ouvert aux volontaires a jour de cotisation !
19:00 Ouverture du Mardi @ Electrolab
Ouverture du Mardi @ Electrolab
nov 4 @ 19:00 – 22:45
Ouverture du Mardi Visites pour les non membres
nov
6
jeu
19:00 Ouverture du Jeudi @ Electrolab
Ouverture du Jeudi @ Electrolab
nov 6 @ 19:00 – 22:45
Ouverture du Jeudi Reservé aux membres

View Calendar

Rubriques

Liens

Presse

WordPress SEO fine-tune by Meta SEO Pack from Poradnik Webmastera